Aucun résultat trouvé pour votre recherche

17/11/2020
La Vie Ensemble
SEEPH 2020 : le principe de compensation raisonnable

Partagez :

La Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) continue ! Après avoir abordé les stéréotypes, préjugés et biais décisionnels, nous allons approfondir le principe de compensation raisonnable des conséquences du handicap. L’aspect de la prise en compte du handicap dans le milieu professionnel est essentiel dans le cadre du développement d’une approche inclusive en matière d’emploi des personnes handicapées.

La compensation raisonnable du handicap au travail

Au sens général, la compensation correspond au fait d’équilibrer un effet par un autre, de rendre égal. Dans le cadre du handicap au travail, la compensation permet, dans la mesure du possible, de réduire le désavantage subi par une personne dans son environnement de travail, du fait de son handicap.

Cette notion, présentée dans la loi du 11 février 2005 par le Parlement, a pour objectif de favoriser l’égalité des chances, en couvrant des besoins spécifiques de la personne et en adaptant de manière raisonnable son environnement du travail.

La mise en place de compensations raisonnables conduit ainsi à sortir d’une approche égalitariste (même réponse pour chacun) pour engager une relation équitable (réponse aux besoins spécifiques). Cela permet alors à une personne en situation de handicap d’exercer son métier dans de bonnes conditions au même titre qu’un travailleur ordinaire.

Les différentes formes de compensation raisonnable

Dans le monde du travail, les mesures visant à compenser le handicap d’une personne s’envisagent à toutes les étapes de son parcours professionnel : embauche, déroulement de carrière, accès à la formation…

Il existe 4 formes principales de compensation raisonnable du handicap au travail :

  • Technique & Humaine : matériels spécifiques (prothèse, matériel de bureau, écrans ou claviers adaptés, interprète, etc) et aide humaine sur le poste de travail ou pour la vie au travail
  • Organisationnelle : adaptation des horaires de travail, organisation des tâches, télétravail…
  • Accompagnement opérationnel : tutorat, management spécifique, sensibilisation d’équipe, ergothérapeute…
  • Formation : reconversion professionnelle, formation à l’utilisation d’outils, formation certifiante…

La mise en place de compensation raisonnable au sein du monde professionnel est la base d’une approche d’égalité des chances et de non-discrimination envers un travailleur handicapé.

Le rôle de la Mission Handicap au sein du Groupe Ortec

Le Groupe Ortec est engagé pour l’emploi des personnes en situation de handicap. La Mission Handicap, partie intégrante de « Ortec, La Vie Ensemble », joue un rôle essentiel dans la gestion de la compensation raisonnable du handicap au sein du Groupe.

La mission handicap organise l’évaluation des besoins de compensation, en approche pluridisciplinaire, notamment avec la médecine du travail, la personne concernée et le manager.

D’après Guy Tisserant , directeur du cabinet TH Conseil, « la mise en place de compensation réussie repose sur une communication pertinente et adaptée auprès des principaux acteurs concernés ». Cela est une condition essentielle de compréhension et d’acceptation au sein d’une équipe au travail, afin d’éviter de faire naître un sentiment de favoritisme et de créer des tensions à l’égard de la personne handicapée.

Au fil du temps, le rôle de la Mission Handicap est également de réévaluer ces compensations raisonnables mises en place auprès des collaborateurs en situation de handicap.

En partenariat avec Ortec, découvrez la vidéo de Guy Tisserant, directeur du cabinet TH Conseil spécialisé sur les sujets de non-discrimination notamment de handicap en milieu professionnel. Il nous explique ce qu’est que la compensation raisonnable.

 

Testez vos connaissances sur  le handicap au travail !

 

Le principe de compensation raisonnable, c’est :

Réduire les désavantages pour garantir l’égalité des chances


Un droit collectif


Une prime reçue par les salariés


Correct !

Faux !

Les mesures de compensation s’envisagent :

A l’embauche


Lors de l'entretien annuel


Tout au long de la carrière du travailleur handicapé


Correct !

Faux !

Une de ces formes de compensation n’existe pas, laquelle ?

Technique


Organisationnelle


Financière


Formation


Correct !

Faux !

Une fois fixée, la compensation ne change plus.

Vrai


Faux


Correct !

Faux !

Partagez le quiz pour voir vos résultats !

Inscrivez-vous pour voir vos résultats

Quiz Ortec SEEPH 2020 mardi

J'ai eu %%score%% sur %%total%%.

%%description%%

%%description%%

Chargement...

 

Partagez :

NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

SEEPH 2020 : intégration dans un collectif de travail

Dans le cadre de la SEEPH 2020, nous abordons l'accueil et l’intégration dans une équipe d’un salarié en situation de handicap.

En savoir plus
Dans le cadre de la SEEPH 2020, nous abordons l'accueil et l’intégration dans une équipe d’un salarié en situation de handicap.

SEEPH 2020 : Pourquoi se déclarer en qualité de travailleur handicapé ?

La SEEPH continue et aujourd'hui approfondissez le sujet de la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapé) : intérêts et enjeux.

En savoir plus
SEEPH 2020 : Pourquoi se déclarer en qualité de travailleur handicapé ?

vous avez un projet ?
Notre équipe est à votre écoute pour vous accompagner